Bible du Chemin Testament Kardecien ©

Œuvres posthumes — Deuxième Partie.

 <<< 


Chapitre 6.


EVÉNEMENTS. 1

Dem. La communication donnée l’autre jour semble faire présumer des événements très graves : pourriez-vous nous donner quelques explications à ce sujet ?

Rép. Nous ne pouvons préciser les faits ; ce que nous pouvons dire, c’est qu’il y aura beaucoup de ruines et de désolations, car les temps prédits pour une rénovation de l’humanité sont arrivés.


Dem. — Qui causera ces ruines ? Sera-ce un cataclysme ?

Rép. — Il n’y aura point de cataclysme matériel comme vous l’entendez, mais des fléaux de toutes sortes désoleront les nations ; la guerre décimera les peuples ; les institutions surannées s’engloutiront dans des flots de sang. Il faut que le vieux monde s’écroule pour ouvrir une ère nouvelle au progrès.


Dem. — La guerre ne serait donc pas circonscrite à une contrée ?

Rép. — Non ; elle embrasera la terre.


Dem. Rien cependant, en ce moment, ne semble présager une tempête prochaine.

Rép. — Les choses tiennent à un fil d’araignée à moitié rompu.


Dem. Peut-on, sans indiscrétion, demander d’où partira la première étincelle ?

Rép. — De l’Italie.


12 mai 1856. — (Séance personnelle chez M. Baudin.)

EVÉNEMENTS. 2


Demande (à la Vérité.) — Que pensez-vous de M. M… ? Est-ce un homme qui aura de l’influence dans les événements ?

Réponse. — Beaucoup de bruit. Il a de bonnes idées ; c’est un homme d’action, mais ce n’est pas une tête.


Dem. — Faut-il prendre à la lettre ce qui a été dit, qu’à lui appartenait le rôle de détruire ce qui existe ?

Rép. — Non, on a voulu personnifier en lui le parti dont il représente les idées.


Dem. — Puis-je entretenir des relations d’intimité avec lui ?

Rép. — Pas pour le moment ; tu courrais des dangers inutiles.


Dem. M. M…, qui a un médium, dit qu’on lui a précisé la marche des événements pour ainsi dire à jour fixe ; cela est-il vrai ?

Rép. — Oui, on lui a fixé des époques, mais ce sont des Esprits légers qui n’en savent pas plus que lui, et qui exploitent son exaltation. Tu sais que nous ne devons point préciser les choses futures. Les événements pressentis auront certainement lieu dans un temps prochain, mais qui ne peut être précisé.


Dem. — Les Esprits ont dit que les temps sont arrivés où ces choses doivent s’accomplir ; quel sens faut-il attacher à ces paroles ?

Rép. — Pour des choses de cette gravité, que sont quelques années de plus ou de moins ? Elles n’arrivent jamais brusquement et comme un coup de foudre, mais elles sont, de longue main, préparées par des événements partiels qui en sont comme les précurseurs et comme les bruits sourds qui précèdent l’éruption d’un volcan. On peut donc vous dire que les temps sont arrivés, sans que cela signifie que les choses arriveront demain. Cela veut dire que vous êtes dans la période où elles auront lieu.


Dem. — Confirmez-vous ce qui a été dit qu’il n’y aura pas de cataclysme ?

Rép. Certainement, vous n’avez à redouter ni déluge, ni embrasement de votre planète, ni autres choses de ce genre, car on ne peut donner le nom de cataclysme à des perturbations locales qui se sont produites à toutes les époques. Il n’y aura qu’un cataclysme moral dont les hommes seront les instruments.


.

Ouvrir